la fin

larmes

je me suis eveillée a l hopitale j avais vraiment male partout au ventre

a la tete au visage il y avait un miroir j ai tourner la tete je ne me reconnaissai pas

j etais toute bleue partout

un gygy est venu toquer a la porte il m a dit que tu etait toujours la qu au derniere nouvelle tu vivais toujours tres bien tu avais surement u peur

alors nous somme aller passer une echo pour te voir pour me rassurée

je me suis couchée sur se lit la lumiere etait eteinte car j avais u trop de conclusion j avais une comotion cevere

il entamme alors l echographie je te vois tu est beau mon bebe j en pleure mais je comprend tu ne bouges pas ton coeur ne bat plus

je panique je demande qu on face tout pour te ramener mais il est trop tard tu t envolé parmi les anges parmi c petit nuage si blanc

je pleure j ai male mon coeur se dechir j hurle mon reve vien de s envoler avec toi mon ange

je ne veus pas y croire mais je vois plein de mouvement autour de moi il pose un monito sur mon ventre pour etre sur

mais rien rien que du silence un silence lourd je vois alors mon gygy avec les larmes qui coules il me dit que c fini

il sort de la piece en furie d apres certaine personne il aurai frapper dans les murs

je suis restée de longue minute a te rerdé pour la derniere fois tu etais si beau si paisible mais en meme temp si froid

quelque minutes plus tard le gygy est revenu en me disant que demain il faudrai te laisser venir parmi nous il me propose alors un curtage

mais je refuse je ne veus pas avorter je veus accoucher

il me propose alors l img (interuptionmedicale de grossesse) il m eccplique que c un accouchement precoce provoquer par des cachet et des perf

j accepte avec difficulté si je pouvais te garder en moi plus longtemp sa serai tellement beau mais non je ne peus pas

il decide alors de me laisser la nuit avec toi dans mon ventre pour que je puisse te dire au revoir me preparer au fait que tu ne serras plus la

c dure mais c comme sa

je passe alors la nuit a pleurer toute les larmes de mon corp et te demandant pardon pardon ne pas avoir pu te proteger plus que sa

je te dis que je t aime et je t amerai toute ma vie

il est 5h 10 du matin une femme en bleu vien me prevenir que le moment est venu

elle me fais prodre des cachet et me pose une perfusion

je commencer a avoir tres male quelque temp plus tard tou va tres vite on me perse la poche des eau j ai male si male mais la douleur du coeur est encore plus forte

je commence a poucer j ai poucer peut de fois et tu est arrivé

on a voulu te donner a moi mais j en avais pas la force je n ai pas voulu savoir ton sex ni te voir

la douleure etait telle que je ne pouvais pas

pendant 1 bonne heure on va me le demander encore et encore mais nn je reste sur ma position je pleure je pleure mon ventre est vide tout vide de toi de ta chaleure de ta vie

on me ramaine alors dans ma chambre ta marraine est la elle pleure les gendarme aussi sont la

je n ai plus de force je m ecroule en larme pres de ta marraine en lui disant que j etais desolée

elle m a prise alors dans ses bras et a pleurée avec moi

 

Cet article a été publié le Vendredi 18 avril 2008 à 4:00 et est catégorisé sous mon malheur. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


loubibou41 |
Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le quotidien de la vie et d...
| Introspection des doigts de...
| Océan de rêves