le drame

coeur brisé

j ai ete alors sonné a la porte de chez ton papa

il a ouvert je lui ai demander de lui parler que c etait important

il est alors sortit de la maison

et je lui ai demander si il avait remarquer quelque chose il a repondu que non

alors je lui ai dit avec les larme aux yeux que tu etait en moi que tu etais mon cadeau du ciel

il n a rien voulu enttendre il ma ordonné d avorter ou alors il le ferai de ces propre mains

car dans sa fimille on accepte pas les batards je lui ai dit qu il ne pouvais pas parler de toi comme sa que tu etais son enfant autant que le mien

alors il m a giffler tres fort je suis tombée a genou a terre

je me suis mise alors en boule pour te protégée des coup pendent de longues minutes il m afrapper a coup de pieds de poingt de genoux

j avais male mais je tennai pour toi pour ta vie

il m a alors tirer par les cheveux et fraper dans le ventre

je suis tombée a terre j hurlai mais personne ne venai c etais atroce

il est alors parti en courent

il m a laisser la toute seule jusant dans du sang

je me rappelle juste que je suis aller tocer chez le voisin avec le peut de force qu il me restais puis plus rien trou noir tellement noir

 

Cet article a été publié le Samedi 19 avril 2008 à 3:00 et est catégorisé sous mon malheur. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


loubibou41 |
Mon blog . |
Sombres Reminiscences |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le quotidien de la vie et d...
| Introspection des doigts de...
| Océan de rêves